dimanche 22 mai 2016

Le bonheur si je veux




Une douce soirée de printemps
Une jolie table dans le jardin
Les glycines qui enivrent
Le chat qui savoure
La pluie 
Une merveilleuse histoire, une écriture simple et délicate, pour se consoler au chaud.
Avez-vous passé un doux week-end ?




Suivez la délicieuse Rinco sur le chemin de sa renaissance

mercredi 18 mai 2016

En mai, je fais ce qui me plaît.....

J’adore le mois de mai et sa corolle de journées de liberté.  On profite de ce dernier long week-end pour prendre la direction de Reims sur le thème de la famille recomposée

Etape 1 : Le musée de la grande guerre à Meaux. Le koala adore l’histoire, je suis ravie de lui avoir transmis mon virus et j’encourage toujours son insatiable curiosité (viendra un jour ou j’aurai du mal à le décoller de ses écrans alors là je pousse à fond). Le musée est très beau, très bien mis en scène et accessible pour tous les âges. Antoine court partout, s’intéresse à tout. Evidemment, il voit tout ça comme un jeu même s’il a compris que la guerre et le métier de soldat n’en sont pas un.  Transmettre notre histoire qui semble déjà si lointaine mais dont mes grand-mères avaient encore quelques souvenirs d’enfance. Une sortie instructive et  émouvante en famille.



 Etape 2 : on retrouve le grand frère adoré à Reims : joie et émotion. Bonne surprise au Holiday Inn : je réserve toujours via Booking.com pour les promos mais aussi pour la possibilité d’annuler sans frais jusqu’au dernier moment. L’hotel est extrêmement bien situé au centre de Reims, la déco est jolie et pas trop impersonnelle, les chambres très propres et calmes, jolie réception décorée sur le thème d’Alice au pays des merveilles ( ?), petit déjeuner tout à fait correct pour le prix et il y a de chouettes petits produits et accessoires dans la salle de bain (j’adore ce genre de détails). Verdict excellent rapport qualité prix pour un hotel familial.





Etape 3 : on part à l’abordage de la ville. Tout est paisible en ce dimanche matin venteux mais ensoleillé, direction la cathédrale. Le centre-ville est presque entièrement piétonnier (penser à y envoyer le bourgmestre de Bruxelles pour une petite leçon en la matière).  Reims me fait parfois penser à Bordeaux et parfois à Bruxelles (pour ce mélange entre architecture classique et modernité mal contrôlée).   J’aime la splendeur des cathédrales, l’incroyable prouesse architecturale mêlée à une folie de détails. Je ne suis pas croyante mais en me promenant dans une cathédrale, je pense vraiment que Dieu est grand et je suis toute petite. Si comme moi, vous vous sentez  transportée en marchant dans ces merveilles, je vous conseille de lire la superbe trilogied’Edith Pargeter qui se passe au temps des bâtisseurs des cathédrales (elle vous donnera peut-être le gout de les découvrir)

Antoine repère une expo «De terre et d’acier ». Je ne sais pas ce qui lui plait sur cette affiche. Mais je reste fidèle à mon crédo de nourrir et encourager sa curiosité. Ce qui nous permet de découvrir un tel bel endroit : Le palais du Tau, le lieu de séjour des Rois de France lors de leur sacre.



Etape 4 : les retrouvailles entre Antoine et la sœur de son frère : vous me suivez ? Je n’aime pas trop le concept des demi-sœurs, demi-frères, je trouve ça absurde.  On opte pour une grande plaine de jeux couverte : un après-midi relax à bouquiner, bavarder, et manger des trucs pas nets. Un peu de n’importe quoi de temps à autre, ça soulage.
Diner chez le grand frère, c’est marrant de se retrouver chez les djeuns, j’apprends plein de trucs marrants. Bref, je me bidonne et m’enfile quelques petites « coupettes » tranquilou.  On n’est pas venu à Reims pour boire du Coca, hein

Etape 5 : Le parc des félins en Seine et Marne– l’obsession d’Antoine depuis des mois (enfin une de ses nombreuses lubies) – il se passionne aussi pour les tigres, sujet de son deuxième exposé de l’année. Nous lui avions donc promis une petite visite suite à son bon travail scolaire (et on est qu’en grande section, je vais me retrouver avec un voyage sur la lune avant son entrée au collège).

Première impression un peu décevante, le prix des entrées n'est pas donné et le plan du parc est vendu à 2€. Oui j’ai pensé comme vous « olalala la grosse arnaque ».  Surtout que le parc n’a pas beaucoup investi dans son entrée : une sorte de cabane blafarde qui nous emmène direct dans la cours de la cafet, ce qui fait un peu cheap et minable. J’ai donc rapidement craint de découvrir un seul vieux lion pelé et dépressif au fond d’une cage.

Finalement, nous sommes ressortis enchantés. Nous avons vu beaucoup de félins et de tigres dans un très bel endroit, les félins sont regroupés par espèce dans des grandes prairies. C’est toujours un peu triste mais le parc contribue à la reproduction et à la sauvegarde de ces animaux. Tout un pan du parc est consacré à l’écologie, la sauvegarde des forets. Je suis sortie décidée à diminuer très significativement ma consommation d’huile de palme (Antoine est super motivé : à voir si mes biscuits de substitution tiendront la distance sur son échelle de motivation)

Le petit film en réalité augmenté est vraiment fantastique !

Yeps, c'est ma photo !

Bref, allez-y mais essayer d’obtenir des billets à prix réduits (et prévoyez un piquenique, l’offre est bon marché mais vraiment pas très appétissante).


Je me sens rechargées, énergisée : j’ai vu, découvert et appris mille choses si différentes. C’est bon de casser la routine ! A faire bien plus régulièrement

mercredi 11 mai 2016

Mange, cuisine et simplifie


Faire à manger est souvent une grosse prise de tête.
Surtout que je ne suis pas une très bonne cuisinière. Pourtant, j’aime cuisiner mais seulement le week-end quand j’ai plus de temps.

Je suis parvenue à simplifier les repas quotidiens en adoptant une sorte de roulement dans les menus.

Je prépare alternativement des pâtes, pizzas, poissons, plats des familles (pain de viande, tomates farcies, poulet rôti,...) et plats exotiques (enfin genre couscous, riz jambalaya, poulet curry, etc.). 
J’ai 5 ou 6 plats testés/approuvés par catégorie et ça me facilite totalement la vie. En cas de grosse flemme, je  commande une pizza chez le petit italien du coin ou des sushis. Je n’achète plus jamais de plat préparé.

J’essaye vraiment de manger sainement le plus souvent possible (bon d’accord j’aime toujours autant les bonbons, les chips et le chocolat ) .
Mais je tente de suivre les préceptes plein de bon sens d’Alain Ducasse :
1    -Manger de saison
F    -Favoriser les circuits courts et les marchés
3    -Acheter bio quand c’est possible
4    -Economiser le gras, le sel, le sucre
5    -Manger du poisson issu de la pêche durable
6    - Consommer moins de viande
7    -Manger de tout et lentement
8    - Cuisiner sans se prendre la tête et en toute simplicité

Et vous savez que j’aime beaucoup la simplicité. Rien ne m’assome plus que tous ces préceptes, ces nouveaux dogmes alimentaires, ces ingrédients à la mode, ruineux et/ou introuvables.

Le week-end , par contre, j’aime chercher de nouvelles recettes et tenter ma chance.

J’aime particulièrement :
-le blog Damn Delicious http://damndelicious.net que je suis sur Pinterest – beaucoup de très bonnes recettes exotiques.
-J’aime aussi sur Pinterest : Rasa Malaysia https://fr.pinterest.com/source/rasamalaysia.com/

-tous les livres de Julie Andrieu et particulièrement « Julie cuisine le monde ».

-Ma cuisine 100% nature  de Pascale Naessens : tout est succulent et très difficilement "ratable".

-Le magazine du Delhaize (chaine de supermarché belge)  toujours rempli de bonnes idées.



Mais je pédale totalement dans la semoule quand je « reçois » - j’ai le trac de cuisiner pour les autres. Je ne suis jamais contente, je ne trouve jamais d’idée, j’ai peu de rater même mes plats habituels (ce qui effectivement arrive très souvent CQFD).
Bref, c’est toujours prise de tête et panique à bord !  Et direction le traiteur.

Vous  faites quoi quand vous invitez des amis, la famille, la duchesse de Cambridge ?

 
Meryl Streep dans Julia-Julia : j'adore.

dimanche 8 mai 2016

Les jolis moments de la semaine



Lundi = danse de la doudoune : on emballe la doudoune d’hiver, direction la bulle Oxfam. Youpie. 
En ce lundi 2 mai, je déclare officiellement la fin de l’hiver ! Pour fêter ça, je bouquine sur un transat pendant que mon fils apprend à nager. J’ai une bonne excuse pour ne pas l’accompagner ; c’est ragnagna day

Mardi : journée mal embarquée : pneu crevé.  Garagiste = $$$.  On se calme. On pense à autre chose.
Journée bien terminée. Pot de fin d’année à l’école. C’est une chouette bande de gamins et de parents. Tout le monde s’amuse et se détend : on prolonge jusque 21.00 même si demain il y a école.

Mercredi : je passe par la case coiffeur, c’est urgent. Ma coiffeuse japonaise est en vacances mais je ne peux plus attendre car demain....

Jeudi : c’est communion du cousin Leo. Il fait chaud. Le vin blanc raffraichit les gosiers des grands, les enfants s’éclatent. Mon fils tombe amoureux. Les glaces fondent. Les gamins font des bêtises. La vie.

Vendredi :
Un petit tour à la foire de St Job : deux pêches aux canards. Antoine rentre les bras chargés de surprises en plastique….. fier !
Premiers repas au jardin dans le calme absolu – seuls le chant des oiseaux  trouble la douce musique de la trompette de mon fils…..qui se casse rapidement. C’est certain quelqu’un veille.



Samedi : Antoine ne peut plus attendre pour m’offrir son cadeau – on célèbre la plus belle fête du monde, celle que je préfère entre toute, celle que j’ai tant attendue : la fête des mamans. Un bon gros gâteau au chocolat, un barbecue, des jeux et des bisous pour accompagner le tout. Heureuse.

A la nuit tombée, on regarde la fin de  « La Trêve » : une super et superbe série belge (bientôt sur France 2)



Dimanche :
Fête des mères 2. 
On dort jusque 8.30 : grasse mat quoi. Un cadeau du Castor, des bisous au lit et un bon craquelin livré tout frais par le Castor. Une matinée à planter des radis, des carottes et des tomates cerises.
Première séance de ciné entre copains pour Antoine : je le dépose à l’anniversaire de Connor.
J’écris au jardin : du vent dans les arbres, des sifflements d’oiseaux, le soleil doucement sur ma peau.
Ce soir, ce sera barbecue chez ma sœur pour fêter ma maman à moi…: je m'en vais préparer le humus, les concombres à la grec et des petites brochettes de tomates-basilic....



 Avant d’entamer une autre jolie semaine. C'est tout ce que je nous souhaite

vendredi 29 avril 2016

Koala en classe verte – maman en goguette


Ca y est mon fils est parti sans une larme.  
Par contre sa maman : « bon dieu ce qu’il peut faire froid ce matin » – de l’avantage des gelées matinales pour masquer ses larmes. Je ne le reconnais plus mon koala ! Et c’est très bien comme ça.

Bref, une fois ce moment d’émotion avalé. Je me suis offert deux jours rien que pour MOI. Voilà qui n’était plus arrivé depuis 6 ans, 2 mois et 16 jours.

Au programme : glandouille intense dans le fauteuil avec couverture kawaii piquée à mon fils,  chocolat Ragusa, carnets, bouquet de bics, carnets, magazines, BD et livre (pour être certaine de ne pas gacher ces quelques jours : je n’ai pris aucun risque, j’ai été chercher mon très cher Jean). J'ai dévoré La Lionne et je me suis laissée bercer par la douce musique "d'Ormessoniène" .....


Un diner avec ma bonne vieille copine, toujours aussi pétillante et drôle malgré les aléas de la vie. Il y a bien longtemps, nous avons parcouru toute la Belgique avec nos poneys pour nos concours d’obstacles : que de rigolades, de fous rires, de bons gros chagrins. Dès que nous nous revoyons, je retrouve cette joyeuse humeur pleine d’optimisme et de promesses. Trop cool (pour citer mon fils que je n’oublie pas).

Une petite visite à mon papa : petite conversation avec le ciel. C’est triste une tombe mais parfois ça me réconforte de le savoir sur ses terres, dans cet endroit où les couchers de soleil sont somptueux. Je sens sa présence bienveillante et je crois qu’il est content de me voir enfin prendre la vie du côté zen.

Et puis une séance bien être chez Nectard’Elle : un de mes 3 instituts chouchous à Bruxelles. Mes sabots avaient bien besoin d’un solide entretien. Je me suis offert une « beauté des pieds ».

Je vous conseille aussi
-         - Chez Julie-Julie : pour ses nettoyages de peau qui décrassent vraiment et ses parfaites épilations des sourcils –ambiance tonique et bavarde, une bonne petite rasade d’énergie
-        - Caprice : pour ses massages et soin de la peau (quand ma peau a besoin d’être repulpée/revitalisée comme on dit dans les magazines) – ambiance douce et féminine –  un moment toujours très zen  

Trois chouettes endroits pour se faire dorloter par des filles sympas et compétentes.

Et pour finir  deux très bons gueuletons avec mon castor : relax !


Et voilà : il va être temps d’aller récupérer le plus jeune membre de ma ménagerie à la sortie du bus. J’ai hâte qu’il me raconte sa semaine -  en fait je sais déjà qu’il ne dira rien !