mercredi 19 février 2014

Gym Bling Bling



Un mètre soixante-cinq de muscle et de détermination : tailler son corps à la perfection.
Elle est là tous les jours : équipement pointu de championne, queue de cheval et visage de top model. Difficile de lui donner un âge, elle n’a plus vingt ans mais …..
Son heure de gym s’apparente plus à un entrainement olympique. Elle ne traine pas, ne triche pas, ne lambine pas : elle court, elle saute, elle frappe, elle s’étire à fond, toujours. Sans faiblir.

Elle transpire en beauté sans devenir rougeaude, sans faire couler son mascara, sans déranger une seule mèche de sa longue et soyeuse queue de cheval.
Imperturbable, indifférente aux regards des hommes, des femmes. Elle règne, elle maitrise, elle se concentre sur ses bras sculptés, ses seins impassibles, ses fesses rebondies, ses longues cuisses.

Moi aussi, je la regarde agacée mais fascinée par ce cocktail qui ne manque jamais de me troubler : volonté, discipline et beauté.  Quelle est la part d’inné, de travail : pouvons-nous vraiment changer certaines cartes du destin ? Je reste partagée. Hésitante comme trop souvent.

Un jour, je la croise avec son fils. Un beau gamin a l’air trop sage, trop seul, trop lassé. Il reste là devant l’écran TV à attendre son icône de maman, l’impératrice de la salle de gym.

Un jour, je la vois discuter avec deux hommes assez beaufs comme il en pullule dans les clubs de sport. Sa voix est forcée, ses joues trop rouges, sa conversation si godiche. Elle se tortille, se dandine.

Impératrice mais pas dans tous les domaines. Et ça me rassure. Je la trouve presque attachante, que cache cette obsession du corps, de l’apparence ? Le vide, l’ennui, une faille, une blessure ?

Moi je continue, hésitante, mes longueurs de brasse style grenouille, mes joggings  vitesse nonagénaire dans une tenue très « eighties ». Et ça me va bien comme ça.

7 commentaires:

thecoffeetimesabine a dit…

Les gens impassibles me font toujours un effet bizarre ... la sensation qu'il n'y a pas de sentiments chez eux.
(Pour la piscine : achète des palmes et une planche, tu verras que ça deviendra sportif :D)

Célestine a dit…

Je vais courir avec toi quand tu veux.J'aime pas les gens qui se la pètent...

Lavieenrouge a dit…

Certains sont devenus des pro dans leurs sport. C est souvent beau à regarder. Oui les palmes et une planche! Je fais ça et c est sympa et bon pour le cardio. Le sport ce n est pas tant les perf que le plaisir que l on ressent une fois la séance terminée. La belle du club adopte une routine bien huilée a priori.

Ladylaeti a dit…

Ah le sport... je rêve moi aussi d'un corps musclé.. mais surtout d'un corps dans lequel je me sente bien et pas "godiche" comme en ce moment... bref.. le sport et moi ça n'a jamais été une véritable histoire d'amour... mais je vais tenter de doucement m'y remettre...
Continue sur ta lancer.. il faut te faire plaisir avant tout! Et cette femme, son apparence n'est qu'une façade...

Claire L. a dit…

Bien sur! Que croyais-tu? La perfection et la volonté de contrôle cachent souvent des failles et des faiblesses... Je pense que la vraie force c'est d'assumer ses faiblesses et de ne pas avoir besoin de la dernière tenue a la mode pour courir sur un tapis... Je n'en suis d'ailleurs pas encore la ;-) Et donc, attachante, je suis tout a fait d'accord mais tu es probablement une des seules a avoir le recul necessaire pour la percevoir comme ca...

Le Chat a dit…

hé hé hé il y a de cela une quinzaine d'année j'étai "miss parfaite, rien ne dépasse"... puis il y a eu la vie, ses heurts, l'amour, mes filles... et maintenant la douce sensation de faire attention quand je veux et donc aussi la sensation délicieuse de ne pas faire attention quand je veux, quel bonheur, quelle liberté ! :-)
D'ailleurs ça me fait penser que lundi dernier j'ai découvert un trou aux fesses de mon caleçon de gym et que ça m'a fait bien rire d'imaginer que s'il faut ça faisait un mois que je m'affichais ainsi ;-)
Avant, j'aurais été mortifiée à cette idée!

Miss Zen a dit…

the coffee time : olala mais je risque de me noyer !!!!!!

Célestine : on peut toujours compter sur toi mais enfin courir chez moi est un bien grand mot....

La vie en rouge : très très juste le moment qu eje préfere c'est quand je sors, je suis contente, je me sens énergique et j'ai l'impression que le monde m'appartient.....

Ladylaeti : je te le conseille vraiment, c'est parfois dur d'y aller, de prendre le temps mais après on se sent plus fort, le sport donne confiance

Claire L : la sagesse, la plénitude est un long chemin, assez sportif ! bisous fort !

Le Chat : ah ça moi aussi je me suis calmée côté perfection, peut-être même un peu trop d'ailleurs, je flirte souvent avec un savant négligé !